Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maya Bignon

Notre planète est un miracle. Elle porte la vie et sa beauté est un enchantement. Elle nous abrite, nous nourrit. Elle nous guérit au plan chimique et pour chaque maladie il semble qu'il y ait une plante. Elle nous soigne aussi au niveau électromagnétique lorsque nous sommes en contact avec elle. Mais cela suppose de penser de temps en temps à retirer nos chaussures isolantes, à toucher le sol et les arbres, à nous baigner (en particulier dans les eaux salées), à dormir à même le sol. Autant de choses qui nous apaisent et nous aident à nous recharger.

Le terme « recharger » possède d'ailleurs une signification électrique qui décrit parfaitement ce qui se passe : les électrons libres du sol sont effectivement conduits par contact dans notre organisme où ils viennent neutraliser les fameux radicaux-libres qui, lorsqu'ils sont en excès, sont en cause dans le vieillissement et les processus d'inflammation chronique. Or, si le vieillissement est un processus naturel programmé dès la naissance, en revanche l'inflammation chronique et la myriade des affections qui y sont liées peuvent être largement diminuées par un contact électrique à la terre, sans avoir besoin de médicaments anti-inflammatoires, source de dépense souvent inutile et à l'origine de nombreux effets secondaires délétères.

Il existe des personnes qui individuellement, ou dans le cadre d'associations, prônent une révolution aux pieds nus, ou peut-être plutôt une contre-révolution des pieds chaussés. Cela peut faire sourire à première vue mais c'est très sérieux. La vie s'est développée dans un contexte électromagnétique particulier, celui de notre planète, qui est un immense générateur électrique et aussi un émetteur de champs électromagnétiques à diverses fréquences. Depuis un demi-siècle, les matériaux électriquement isolants (matières synthétiques) se sont imposés pour habiller nos corps, en particulier nos pieds.

Les semelles en caoutchouc sont plus confortables que le bois, les fibres végétales ou le cuir mais elles empêchent la circulation électrique, nous coupent des bienfaits de la terre. Nos lits sont également "hors-sol" du fait du matelas isolant, comme nos voitures, nos appartements en étages. On pourrait aussi parler des systèmes de chauffage au sol qui très souvent conduisent des courants électriques parasites et faussent, en quelque sorte, la référence électrique du sol à 0 volts. J'ai souvent constaté que dans les maisons équipées d'un chauffage au sol, les habitants n'aimaient pas y marcher pieds nus (alors qu'on ne peut invoquer le froid).

Il faut enfin ajouter le fait que les systèmes subtils d'émission-réception de champs électromagnétiques naturels qui régissent le fonctionnement biologique sont perturbés par l'electrosmog, la pollution environnante massive de rayonnements électromagnétiques artificiels. Les électro-hypersensibles le savent qui partent dans des zones isolées, loin des pollutions qui les rendent malade, mais aussi plus près de la nature, de cette terre qui les guérit.

Nous assistons aujourd'hui, malgré des dépenses de santé en augmentation constante (environ 20% du PNB dans les pays riches), à une épidémie de maladies d'origine inflammatoire. En nous connectant plus à la terre, nous pourrions réaliser des économies importantes et diminuer la proportion de l'asthme, des allergies, des maladies auto-immunes, des cancers, etc. Bien sûr, il parait utopique d'espérer une révolution aux pieds nus. Ce qui est plus réaliste est que nous apprenions à réduire notre exposition aux champs électromagnétiques artificiels (radiofréquences ou produits par les installations électriques) et que nous pensions à nous ressourcer régulièrement au contact du sol. Dans un contexte urbain, il est possible d'utiliser des dispositifs de mise à la terre du corps : draps conducteurs pour un sommeil réparateur ; carpettes sous les pieds ou sur la chaise lorsque nous travaillons avec une machine électrique (ordinateur ou autre) qui réduit la fatigue, les céphalées, les douleurs rhumatismales, les maux du dos ; mise à la terre du véhicule pour réduire le mal des transports.

Mise en garde : Pour fonctionner, ces dispositifs doivent être mis à la terre, à condition que la résistance électrique de la prise de terre soit suffisamment basse et qu'il n'y ait pas de risques avec la foudre ou avec un dispositif voisin sur le réseau électrique. Contactez un bio-électricien ou un conseiller en environnement électromagnétique pour trouver la meilleure solution. Mais quoique les spécialistes vous diront, in fine, c'est vous qui savez si c'est bon ou pas pour vous. Écoutez votre corps car, même pour un expert, il est très compliqué de déterminer précisément les phénomènes d'interférence qui peuvent exister entre les installations électriques particulières d'un même voisinage.

Personnellement, je préfère marcher pieds nus en pleine nature et, si je les ai testé, je n'utilise pas de systèmes de mise à la terre dans les lits car il y a des risques que la solution accentue le problème initial. Les draps de mise à la terre sont coûteux, s'oxydent rapidement et dans un contexte urbanisé, on ne maîtrise pas suffisamment les interférences avec des installations électriques du voisinage. En revanche, nous obtenons généralement de bons résultats en terme de diminution du stress électrique avec les carpettes de mise à la terre en carbone (qui ne s'oxydent pas) sous les pieds ou au niveau de l'assise pour des personnes qui travaillent beaucoup sur ordinateur.

Tout ceci montre que nous sommes complètement dépassés par les évolutions technologiques. Les experts ne se déplacent que si un appareil perturbe le fonctionnement d'un autre afin de trouver une solution de compatibilité électromagnétique, mais pas pour les installations électriques qui gênent votre sommeil ou vous causent des douleurs chroniques.

Je ne crois pas à un avenir de science-fiction où les humains pourraient s'adapter à une vie connectée à des machines, mais hors-sol. La vitalité de nos racines aujourd'hui conditionne l'avenir de l'humanité.

Alors branchons-nous à la terre!
Et faisons preuve de bon sens...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :