Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Vincent Vigne

-> Télécharger le blog !


Les ondes électromagnétiques artificielles qui nous envahissent de manière exponentielle sont des ondes de mort, des ondes morbides qui s'opposent aux lois naturelles, qui agressent les êtres vivants. Il ne faut pas les confondre avec les ondes naturelles qui sont au fondement de la vie biologique.

Le soleil émet des rayonnements électromagnétiques d'une puissance sans égale sur terre et tout ce qui existe dans l'univers rayonne, irradie. Rien n'existerait sans l'électromagnétisme. Les champs électromagnétiques sont fondamentalement des phénomènes naturels. Ce sont des ondes de vie, vie biologique, vie de la matière, vie de l'univers. Or la vie suppose un mouvement entre un début et une fin, une transformation, une impermanence, une destruction-créative ou une création-destructive. Sans verser dans une mise en abîme métaphysique qui nous écarterait de notre propos, il n'y a évidemment pas de vie sans mort et pas de mort sans vie. Le soleil aussi peut tuer à forte dose et il n'y a de biosphère que parce qu'il y a une atmosphère protectrice sur terre qui filtre ses rayons.

Alors pourquoi opposer les ondes selon qu'elles seraient «naturelles» ou «artificielles» ? N'est-ce pas simple artifice de langage ? Car finalement, l'artificiel n'est qu'un sous produit du naturel, comme l'homme - l'artificier - est un produit de la nature. Mais nous sommes ainsi faits. Il est dans notre nature de jouer les démiurges, et ce faisant de nous extraire de notre nature, d'en outrepasser les lois. C'est souvent ainsi que l'homme se réalise pleinement lui-même.

Pourquoi chercher des complots hypothétiques quand la réalité se présente en toute évidence ? Space Port America. Projet "secret" de super émetteur... "www.activistpost.com/2016/03/why-is-google-building-a-secret-giant-experimental-radio-transmitter-in-the-desert.html"

Pourquoi chercher des complots hypothétiques quand la réalité se présente en toute évidence ? Space Port America. Projet "secret" de super émetteur... "www.activistpost.com/2016/03/why-is-google-building-a-secret-giant-experimental-radio-transmitter-in-the-desert.html"

Nous ne voulons pas d'une posture anti-technologique nourrie par le mythe d'un retour à la nature, comme si cela était seulement possible, au sens de réalisable comme projet pour l'humanité. En outre, c'est une simple illusion d'optique : l'idée de retour à la nature n'a aucun sens. Si nous disons que les ondes naturelles sont des ondes de vie, elles ne le sont pas toujours. Et si nous leur opposons les ondes artificielles comme ondes de mort, elles ne le sont pas toutes également. Par exemple, les émissions radio sur la bande FM, celles des radioamateurs ou celles des services de sécurité sont à peu près sans danger, sauf si vous êtes trop près de l'émetteur en-deçà de la zone de sécurité. Au contraire, dans bien des cas, elles permettent de sauver des vies.

Nous voulons aussi désamorcer un faux argument qui consiste à répondre à leurs détracteurs que les émissions hautes fréquences des objets connectés, c'est-à-dire sans fil (téléphones, tablettes, ordinateurs) sont de simples ondes radio et que jusque là personne ne s'en est plaint. Il y a une différence fondamentale dans la forme de ces ondes. Les premières, sans danger pour les êtres vivants - sauf à des doses excessives - sont relativement simples, reconnues et acceptées par nos organismes, au même titre que des ondes naturelles. Les secondes sont plus complexes, à la fois denses, pulsées, hachées et "tranchantes", en désaccord avec les ondes naturelles et agressent - même à de très faibles puissances - notre système nerveux. Au vu de leurs effets biologiques délétères, nous devons admettre qu'elles se heurtent à nos défenses naturelles. Ceux qui en souffrent, en particulier les électrohypersensibles, sont les plus experts pour en décrire la violence, avec pour conséquence des brûlures ou des douleurs broyantes. Comme le soleil perce la couche d'ozone amincie par notre inconscience écologique, ces rayonnements que nous voulons incriminer ici transpercent la barrière hématoencéphalique qui protège nos cerveaux, ouvrent des brèches dans la myéline qui préserve nos nerfs des risques de court-circuits, nous rendent plus poreux au diverses pollutions chimiques, plus sensibles au stress.

Ces ondes qui tuent !

La télévision avait déjà ouvert ce chemin d’abêtissement avec la mise en vente aux publicitaires de temps de cerveaux disponibles. Avec le smartphone, les tablettes et autres outils à dé-penser, l'homme semble se dégrader, d'être socialement élaboré en simple grégaire. Les économistes parlent très justement de comportement moutonnier... Récemment un brave père de famille a dû déchanter lorsque de retour de voyage en famille il a découvert une note téléphonique de plusieurs dizaines de milliers d'euros pour les envois multiples de photos par sa fille à ses copines via son smartphone. Quel progrès pour l'humanité que ces objets connectés si faciles à utiliser, un jeu d'enfant ! L'esprit critique qui fonde la pensée, la pensée individuelle qui faisait l'homme n'est plus nécessaire. Tout est simple comme un clic et ça glisse sur les écrans tactiles comme sur le miroir aux alouettes.

Les effets de cette irradiation électromagnétique massive due à nos objets connectés sur des fréquences en gigahertz abattent les derniers remparts qui pourraient juguler nos habitudes consuméristes compulsives. Des chercheurs auraient constaté que dans les magasins équipés de Wi-Fi, les consommateurs usent moins bien de leur esprit critique et achètent plus, trop de choses inutiles, que dans les magasins non irradiés.

Disconnect !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :