Vivre loin des ondes, loin du monde?

Publié le par J. Foëx

L'expérience à l'hôpital pour laquelle la journaliste s'est déplacée au départ est reprise succinctement dans l'article mais elle est racontée plus en détails dans Panique à l'hôpital.

Les EHS qui voudraient ajouter leur témoignage sur leurs difficultés à accéder aux soins sont invités à le faire ici en fin de page dans "commenter cet article". Ce peut être anonyme, sous un pseudonyme et sans forcément donner des noms de personnes et de lieux.

Vivre loin des ondes, loin du monde?
Vivre loin des ondes, loin du monde?

L'article est clair et accessible. Je précise que le blindage contre les hautes fréquences de cette "grotte urbaine" n'est pas fait avec de l'aluminium mais avec des tissus spécialement conçus et recouverts de couvertures de survie. L'aluminium - mis à la terre - a servi à blinder une lampe contre le rayonnement 50 Hz.

 

Vivre loin des ondes, loin du monde?

L'Organisation Mondiale de la Santé a classé les ondes électromagnétiques en cancérigène possible, ce qui est une position de compromis "prudente" mais qui ne tient pas compte de la réalité des nombreuses études scientifiques qui démontrent que les effets cancérigènes sont certains.

Signer la pétition internationale adressée à l'OMS! Pour plus d'informations et de contrôle sur les émissions de champs électromagnétiques.

Il y a deux pétitions, une en Français, l'autre en anglais.

Références scientifiques :
Rapports BioInitiative 2007 et 2012
EHS & MCS
Dr Jean Pilette : Antennes de téléphonies mobiles, technologies sans fil et santé, 2008
Freiburger Appeal de médecins et chercheurs allemands, 2002

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article