Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par électroprévention

Si on ne peut se passer de toutes ces installations et appareils émetteurs de champs électromagnétiques, il faut au moins en revoir l'usage et respecter des distances de sécurité. Avant de déménager ou de dépenser des centaines, voire des milliers d'euros pour assainir son chez soi (les sites de vente en ligne sont nombreux), un certain nombre de solutions à moindre coût peuvent être testées.


Pollutions basses fréquences (courant électrique) : on peut essayer de maintenir une distance de 1 à 3 mètres avec toutes les installations (3 mètres pour le tableau électrique, 2 mètres pour les appareils puissants et 1 mètre pour des petits appareils comme le radio-réveil ou la lampe de chevet). Éviter les fils électriques sous le lit et décoller la tête de lit du mur si des câbles y passent. Préférer des éclairages à LED (malheureusement désagréables pour la lecture) et éviter les fluocompactes (rayonnement et risque avec le mercure). Si on peut, il faut vérifier la qualité de la prise de terre où la résistance devrait être la plus faible possible : moins de 10 Ω (Ohms) est l'idéal, sinon toujours moins de 30 Ω. Si la prise de terre est bonne, elle peut permettre l'évacuation des courants vagabonds de faible intensité à condition d'y relier les masses métalliques.


Il existe des dispositifs de mise à la terre des personnes sensés drainer les courants induits dans le corps qui sont responsables d'une forme de stress électrique. Ils nécessitent bien sûr une installation électrique conforme du point de vue de la sécurité des personnes. Les draps de mise à la terre peuvent être essayés mais dans certaines conditions ils peuvent générer plus d'effets négatifs que positifs, surtout en zone urbaine.
 

Néanmoins, selon certains utilisateurs qui travaillent devant un ordinateur ou d'autres appareils rayonnants, les carpettes en carbone mises à la terre sont des solutions efficaces en terme d'effets déstressants et anti-inflammatoires. Tout aussi efficace est l'exercice : faire du sport, marcher pieds nus en pleine nature (où la mise à la terre se fait naturellement et en douceur).


Pollutions hautes fréquences : éloigner d'au moins 3 à 5 mètres des espaces de repos les bases Wi-Fi, les bases DECT, les babyphones. Pour les personnes plus sensibles ou prudentes, le mieux est d'éliminer ces systèmes sans fil ou de s'en éloigner au maximum (7 à 10 mètres). Tous les appareils émetteurs devraient être éteints durant la nuit.

- Le téléphone portable est, selon les mesures enregistrées par les analyseurs de champs, la principale source de pollution électromagnétique, surtout sur le réseau 4G.
# Il est possible de configurer le téléphone pour qu'il ne fonctionne que sur le réseau 2G ou 3G selon nos préférences (sous Androïd : paramètres - plus - réseaux mobiles - sim - type de réseau préféré). Les électrohypersensibles préfèrent souvent le réseau 2G pourtant plus rayonnant lorsqu'on mesure les crêtes d'émission.
# Désactiver les options inutiles : données, Wi-Fi, Bluetooth.
# Il est conseillé de prendre l'habitude de poser le mobile sur une table et d'utiliser systématiquement le haut parleur ou le kit main libre (de préférence sans ondes avec des tubes pour conduire le son aux oreilles). Les oreillettes sans fil sont à proscrire.
# Préférer les appels courts (moins de 5 minutes) et les SMS.
# Éviter de télécharger des gros fichiers en restant à proximité de l'appareil ou regarder des films en streaming (ne pas laisser vos enfants regarder des dessins animés sur le téléphone).
# Éviter de tenir l'appareil lorsqu'il s'allume ou s'éteint, et lorsqu'il est en recherche du réseau ou du correspondant.
# Ne pas téléphoner en se déplaçant, dans les transports en commun, en voiture et où la couverture réseau n'est pas optimum (quatre barres).
# Si possible éviter de porter le téléphone allumé sur soi (surtout au niveau du cœur ou dans la poche pour les garçons comme pour les filles).
# La nuit, s'il n'est pas arrêté ou en mode "avion", placer le téléphone à plus d'un mètre du corps, deux mètres pour la tête, c'est un strict minimum. Pour les personnes sensibles aucun appareil ne devrait être actif durant la nuit. Le téléphone échange régulièrement des données avec le réseau à votre insu et cela occasionne des pics qui causent de graves insomnies.
# Respecter autrui en évitant de téléphoner trop près des autres, en particulier les jeunes enfants et les femmes enceintes. L'usage des portables devrait un jour, comme la cigarette, être interdit dans les transports en commun. En attendant, l'accès aux transports est interdit aux personnes sensibles.

Le téléphone mobile est devenu pour presque tout le monde une sorte de prothèse mais elle n'est pas médicale, loin s'en faut. Personne n'est obligé de répondre en permanence au téléphone. Habituez vos amis et vos proches à laisser des messages et à ne pas s'inquiéter si vous ne répondez pas ou ne rappelez pas dans la minute !

- Le téléphone sans fil (type DECT) a remplacé le téléphone filaire dans presque toutes nos maisons depuis plus de 10 ans. Sa dangerosité est à rapprocher de celle des téléphones mobiles, les mêmes précautions sont à prendre. Le DECT peut être considéré dans certains cas comme plus dangereux que le mobile car, lorsque le téléphone est décroché, la base principale rayonne en permanence à plusieurs centaines de mètres, et au moins plusieurs dizaines de mètres si des murs viennent absorber les rayonnements. On peut choisir un téléphone sans fil à faible niveau de rayonnement mais l'idéal est de revenir au téléphone filaire. Si vous choisissez de brancher un téléphone filaire sur un modem (type box), vous devez absolument relier le modem à la terre (USB de mise à la terre à commander par Internet) sinon vous risquez de recevoir sur l'oreille (et le cerveau) l'équivalent du champ électrique à proximité d'une ligne THT, plus de 500 V/m et jusqu'à 800 V/m. C'est vous qui faites office de prise de terre. Cette mise à la terre du modem peut également se faire via le câble RJ45 (dit Ethernet) qui relie l'ordinateur (lui-même mis à la terre) au modem.

- Le babyphone est très fortement déconseillé à la tête du lit de bébé et devrait être laissé, lorsqu'il est en marche, à plus de 3 mètres du bébé comme des autres personnes. Les parents inquiets devraient tout bonnement s'en débarrasser.

- Si on possède un four à micro-ondes, il faut l'utiliser le moins possible et s'éloigner au maximum lorsqu'il est en marche. En général les fours fuient très rapidement après avoir été achetés (le test qui prouve le respect de la norme par le fabriquant n'est valable qu'à l'achat de l'appareil !). Il faudrait se tenir à plus de 10 mètres de distance, ce qui est dans les faits souvent impossible. Comme pour le babyphone, on s'en passe très bien !

- Trouver des solutions de remplacement pour toutes les installations utilisant le Wi-Fi et le Bluetooth (même fréquence). Un modem en Wi-Fi classique est étalonné pour émettre en terrain dégagé jusqu'à 100-300 mètres, voir 500 mètres, mais sa puissance décroît très rapidement pour être relativement faible au delà de 5 mètres, et acceptable au-delà de 10 mètres en particulier lorsque son émission est partiellement absorbée par des murs. La norme la plus récente nommée Wi-Fi 5 n'émettrait efficacement que dans un rayon de 5 mètres (à vérifier au cas par cas). Certains utilisateurs ont eu l'idée d'installer leur modem Wi-Fi dans le garage. C'est une bonne idée si vous en avez un. Attention toutefois à ne pas éloigner la pollution de vous mêmes au détriment des voisins ! L'idéal est de revenir à des solutions filaires. Les branchements doivent se faire si possible par des câbles Ethernet, par fibre optique (solution idéale), sinon à défaut par courants porteurs en ligne (CPL) qui rayonnent néanmoins dans des fréquences entre 10 et 150 KHz d'une part, et entre 1,6 et 30 MHz d'autre part. Le rayonnement des CPL est relativement faible, donc généralement impossible à mesurer dans le brouillard ambiant, mais il est permanent et imprègne toute la maison à travers son réseau électrique.

- Autres objets connectés. On voit que se banalisent de nombreux objets connectés. Dès qu'un appareil est sans fils, il y a risque ! Par exemple, une montre connectée qui donne votre rythme cardiaque lorsque vous faites du sport est un peu illogique. Vous croyez pouvoir surveiller votre état de santé alors que vous risquez de le dégrader !

Un effort de sobriété et une éducation sont nécessaires pour utiliser de manière sûre et durable tous les appareils de communication sans fil. Lorsque l'intolérance survient, il est trop tard, c'est la déconnexion forcée... Et dans une société hyper-connectée, cela signifie l'exclusion sociale.

Références scientifiques : emf-portal.org

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :