Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Sam Sung

31 % des Français comptent acheter au moins un objet connecté pour Noël 2017 : montres, bracelets ou drones sont les produits les plus demandés. 30 % des Français désirent acheter un téléphone mobile et 20 % pensent acheter une tablette. C'est ce que nous apprend le site objetconnecte.com. Cette année, seulement 10 à 12 millions d’objets connectés ont été vendus en France. Et le site de déplorer : « Il est important d’éduquer les consommateurs sur l’utilité des objets connectés ». Les Français seraient à la traîne et pas tous encore séduits par les sirènes technologiques. Ce genre de site publicitaire déguisé en site d'information désintéressé doit aussi faire son beurre à Noël.

 

La Fnac a publié un top 10 des objets connectés qui devraient faire fureur à Noël cette année (le prix arrondi est celui annoncé par la Fnac) :

  1. Montre connectée Samsung Galaxy S2 Classic (257 €)

  2. Le robot interactif Meccanoid G15KS (230 €)

  3. Le mini drone Parrot Hydrofoil Newz (51 €)

  4. La montre Withings Activité Blanche (151 €)

  5. Le ruban Led à lumière connectée Philips Lightstrips Hue (75 €)

  6. L’enceinte réveil connecté Aurabox Divoom (52 €)

  7. La caméra connectée HD Withings Home (200€)

  8. Le bracelet connecté Fitbit Charge HR (180 €)

  9. Le moniteur de sommeil Misfit Beddit (140 € Darty)

  10. La sphère lumineuse connectée Tabü Lumen (87 € Amazon)

Sur le site objetconnecte.com, on découvre que l'Allemagne a violemment réagi contre les objets connectés pour les enfants avant 12 ans en interdisant leur vente. Le législateur conseille carrément la destruction des smartwatches ou des poupées connectées comme Cayla au motif que ces jouets pourraient espionner les enfants et leur entourage à leur insu et à l'insu de leurs parents. Ces pauvres Allemands seraient paranoïaques car ils ont connu le communisme : « le respect de la vie privée fait partie des notions les plus importantes pour les citoyens allemands qui ont vécu la surveillance généralisée en Allemagne de l’Est. » (sic, voir l'article).

En matière de risques liés aux appareils connectés (y-compris les tablettes et surtout les smartphones) les citoyens allemands sont loin d'être les plus à l'Ouest... Vie privée menacée, harcèlement, pédophilie et risques radiatifs pour la santé. Est-ce que c'est suffisant pour considérer ces objets amusants mais dont on se passe très bien – comme dangereux? Et les mises en garde concernent au premier chef les adultes, trop souvent infantilisés parmi cette abondance de gadgets clinquants. Pas besoin d'être embrigadé pour être enguirlandé!

McAfee, une société qui développe un célèbre logiciel anti-virus, publie des recommandations pour les usagers qui devront passer quelques heures par objet pour les rendre inoffensifs après Noël. Non, nous n'avons plus besoins d’États totalitaires pour nous imposer à nous-mêmes des puces chargées de nous surveiller.

Puce de surveillance

Dans la liste de la Fnac il y a des objets connectés qui se chargent à notre place de notre santé, ici les montres, le bracelet ou le moniteur de sommeil. Les vendeurs ont plus que jamais besoin d'acheteurs sains. « Mesurez vos efforts physiques (fréquence cardiaque, distance parcourue, dépenses caloriques...) pour optimiser vos entraînements et la qualité de votre sommeil pour mieux vous reposer avec ce bracelet connecté » peut-on lire sur le site de la Fnac.

Pour ce qui est du moniteur de sommeil, kesako? Un autre site d'information publicitaire explique : « L’usage du Beddit a permis à notre testeuse de se rendre compte qu’elle met beaucoup de temps à s’endormir. Elle sait donc qu’il faut qu’elle « travaille » sur ce point pour gagner les minutes qui lui manque pour atteindre son objectif de sommeil quotidien.

Aussi, le test du moniteur de sommeil a aussi permis à Agathe de se rendre compte de la récurrence de cycles de réveil qui interviennent systématiquement entre 2 et 3h du matin.  L’analyse de son sommeil croisée avec son niveau de stress (rythme cardiaque mesuré par le capteur) et son activité sur la durée pourra éclairer notre testeuse et l’aider à déterminer les causes de ces réveils.

Grâce à ces mesures, l’application a été en mesure de fournir à Agathe des conseils quotidiens et des améliorations à suivre. Ainsi, notre testeuse réalise désormais quelques exercices de respiration avant de s’endormir, éloigne son smartphone du lit pour faciliter son endormissement et évite de boire avant de se coucher pour supprimer les réveils nocturnes. » http://www.santeconnectee.fr/blog/teste-le-moniteur-de-sommeil-beddit/

Peut-être Agathe dormirait-elle mieux si elle éteignait la nuit tous les objets émissifs? Les personnes surexposées souffrent effectivement de réveils nocturnes, souvent entre 2 et 4 heures du matin.

En allemand, Gift signifiait à l'origine "cadeau"(de geben = donner). Ce sens a d'ailleurs été conservé en anglais. Aujourd'hui ce mot veut dire poison... S'il y en a qui sont en panne d'inspiration pour Noël ou toute autre occasion, il y a des tas d'associations utiles...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :