Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par électroprévention

La situation sanitaire au printemps 2020 suscite de nombreuses questions philosophiques, sociales, environnementales. Elle offre une occasion à saisir de nous engager individuellement et collectivement pour un monde plus sain et plus solidaire.

L'ONU fête ses 75 ans autour du thème "The future we want, the UN we need".

Le monde a besoin de solidarité. Votre contribution à imaginer notre avenir commun compte.


Participer à l'enquête
 


Comment peut-on poser collectivement les bases d’un monde plus solidaire?


Proposition de loi universelle : « La Terre, les cieux et leurs ressources, la biodiversité, la diversité culturelle forment un bien commun inaliénable. Les Hommes doivent agir en usagers responsables et en gestionnaires équitables de ce patrimoine humain et naturel irremplaçable. » (un utopiste anonyme)


Il existe plusieurs échelles d’action, de la plus individuelle et locale, à la plus collective et globale:


1- Je deviens un consom’acteur. Le prix compte moins que la qualité intrinsèque, sociale et environnementale d’un produit.


2- Je deviens un prod’acteur. Le bénéfice financier compte beaucoup moins que le bénéfice en qualité de vie.


3- Je suis un citoyen du monde. Je défends mes droits et je défends les droits humains pour tous, partout.


4- Pas d’économie sans écologie. Pas de droits humains sans préservation de l’ensemble du vivant.

 


(((ALERTE 5G)))
L'avenir que nous ne voulons pas!

D'ici une dizaine d'années, la 5G en cours de déploiement va poser de nombreux nouveaux problèmes sanitaires mais sera également une véritable mise en péril de nos droits humains et des souverainetés nationales (surveillance généralisée grâce à une technologie essentiellement sino-américaine). Sans compter que ce réseau élaboré pour l'Internet des objets n'a pour le moment aucune utilité réelle et sera très énergivore.

Plutôt que de développer un nouveau réseau mobile, ne pourrait-on pas imaginer revoir les réseaux actuels 2G, 3G et 4G pour les rendre moins émissifs et en même temps plus disponibles dans l'ensemble des territoires ruraux qui n'y ont toujours pas accès? Peut-être devrait-on privilégier les connexions par fibre optique non émissives, faire assumer aux opérateurs les coûts d'installation de pico-antennes pour les foyers qui le désirent (notamment en zone blanche ou grise) et ne déployer les réseaux mobiles sous forme de grosses antennes-relais (comme c'est le cas aujourd'hui) que là où c'est strictement nécessaire?

Il peut sembler absurde que dans la plupart des cas les téléphones mobiles sont utilisés à la maison ou au travail où ils remplacent des lignes fixes. Est-il normal d'être irradiés en permanence et partout pour que les gens puissent téléphoner en marchant ou en conduisant, ou pour tuer le temps dans les transports et les espaces d'attente?

Avant que l'industrie toute puissante ne fabrique de nouveaux besoins, comme elle a fabriqué le besoin de réseaux mobiles, et avant, le besoin de fumer ou le besoin de posséder une voiture personnelle, nous devons réagir massivement et boycotter ces objets connectés.

Jusqu'à aujourd'hui, les principales victimes des ondes électromagnétiques étaient les personnes électrohypersensibles (EHS). Bien sûr il y a l'augmentation scientifiquement établie des risques pour de nombreuses maladies comme les cancers du cerveau, la fatigue chronique, les céphalées, les troubles du sommeil, l'autisme ou la maladie d'Alzheimer mais la sur-représentation due aux ondes de ces troubles est diluée parmi les diverses causes possibles que la médecine moderne ne cherche que rarement à investiguer. Par exemple, si vous avez mal à la tête c'est que vous êtes migraineux... Personne ne se demande ce qui cause l'épidémie actuelle de migraines et céphalées.

Désormais le spectre des risques va s'élargir et toucher tout le monde, y-compris ceux qui ne sont pas migraineux ou EHS. Quand le principe de précaution en matière de santé et de droits humains sera-t-il enfin appliqué???

Le dernier rapport officiel du Gouvernement français au Parlement a été remis avec 4 années de retard. Ce retard systématique dans le domaine démontre que des forces contraires sont à l’œuvre qui freinent toute possibilité d'avancer (ainsi en est-il de la fameuse étude "Cochin" qui concerne la période 2012-2014 et qui n'a toujours pas été publiée en 2020). Ce rapport de décembre 2019 ne nous apprend pas grand chose de plus que le rapport de l'ANSES de 2018 si ce n'est que l’État s'oppose à la création de zones blanches sous prétexte que nombre d'EHS souffrent de pathologies qui n'ont rien à voir avec l'exposition aux ondes et doivent être pris en charge. Or, les zones blanches sont forcément isolées, éloignées des centres de soin, et accentueraient l'isolement des EHS.

Pour ce qui est de la reconnaissance officielle de l'hypersensibilité aux rayonnements électromagnétiques et du lien de causalité entre ondes et symptômes, nous devrons malheureusement patienter au moins des années, voire des décennies. La position officielle française, comme celle de la plupart des autres pays, est de nier l'évidence de la gravité du problème. Le principe de précaution s'applique lorsque existe une suspicion mais que les preuves font défaut. Or dans le domaine des effets biologiques des rayonnements électromagnétiques, les preuves existent, nombreuses.

On peut donc dire que la plupart des États appliquent sciemment un principe de prise de risque maximum pour favoriser, ou au moins pour ne pas brider, la rentabilité de l'industrie des ondes.


Signer la pétition action collective française contre le déploiement de la 5G sans études préalables des impacts possibles sur la santé. Une action en justice doit être engagée.
 

Regarder Terra Terre diffusée le 12 mai 2020 sur Public Sénat avec Michèle Rivasi (EELV) et Michel Combot (Fédération Française des Télécoms), durée 27 minutes.

Écouter De cause à effets du 17 novembre 2019 sur France Culture: Des ondes électromagnétiques, pour le meilleur ou pour le pire ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :